Vous avez repéré un bien immobilier qui vous plaît mais le prix vous semble encore élevé. Voici quelques signes qui montrent que vous pourrez négocier une décote sur le prix demandé. S’il n’existe aucune grille officielle dans le domaine, ouvrez l’œil, anticipez et soyez ferme. Les prix affichés sont généralement à discuter en République Démocratique du Congo et il est souvent possible d’obtenir une réduction.

Le bien est surcoté comparé au prix du marché

Un bien surcoté par rapport au prix du marché ne se vendra pas. C’est un signe que vous pouvez négocier. Il faut mener l’enquête, faire plusieurs estimations sur différents sites afin de ne pas se focaliser sur un seul prix. Vous pouvez aussi soumettre au vendeur des annonces de biens similaires.

Le bien est mis en vente depuis plusieurs semaines

Voilà une belle opportunité en matière de négociation. Si le bien est en vente depuis plusieurs semaines, vous pouvez toujours proposer un prix inférieur à celui demandé. De nombreux propriétaires surestiment leurs biens et certaines agences acceptent de les proposer à ce tarif. Ces agents font le test au prix demandé par le vendeur, uniquement pour lui montrer qu’il ne se vendra pas.

Le bien comporte des défauts

Si le bien vous donne des indications sur de potentiels défauts du logement, vous pouvez déjà envisager une négociation. Un appartement peu lumineux voit son prix revu à la baisse. Le prix d’un logement situé en étage élevé sans ascenseur pourra diminuer. Celui d’un logement avec « travaux à prévoir » peut aussi voir son prix diminuer.

Le logement a besoin d’être rénové

Le bien convoité vous plaît mais il nécessite des travaux de rénovation, fixez-vous un objectif chiffré avec nos experts, prenez en compte les dépenses liées à votre budget et à votre plan de financement. Ayez en tête un prix plancher afin d’être plus ferme lors de la négociation. Vous pouvez obtenir une réduction en fonction de l’ampleur des travaux.